Intervenants

Conférences

David Belliard (édition 2013)

Journaliste à Alternatives Economiques, où il travaille plus particulièrement sur les questions de politique de santé publique. Il a publié deux ouvrages sur l’évolution de notre système de santé.

Il est professeur vacataire à l’institut catholique de Paris  et enseigne notamment sur les enjeux des politiques de santé internationales.

David Belliard est intervenu lors d’une conférence / table ronde le jeudi 23 mai 2013 à La Turbine à Cran Gevrier.

Bibliographie :

Notre santé est-elle à vendre ?, éditions textuel (2012),

Nous ne sommes pas coupables d’être malade, éditions les petits matins (2010), avec Alix Béranger.

Gilles Lipovetsky (édition 2012)

Professeur agrégé de philosophie, auteur de nombreux essais et membre du « Conseil d’analyse de la société » auprès du premier ministre.

En tant qu’essayiste reconnu, il fait aujourd’hui autorité sur les questions de l’hypermodernité, de l’hyperconsommation et de l’individualisme contemporain. Consultant à l’APM (Association progrès du management), il a donné des conférences et participé à des séminaires dans le monde entier.

Gilles Lipovetsky est intervenu lors d’une conférence le mardi 9 octobre 2012 à la MJC de Novel.

Bibliographie :

L’écran global : du cinéma au smartphone, avec Jean Serroy, Points, 2011.

L’Occident mondialisé, avec Hervé Juvin, Grasset, 2011.

Le bonheur paradoxal. Essai sur la société d’hyperconsommation, Gallimard, 2009.

La Culture-monde. Réponse à une société désorientée, avec Jean Serroy, Odile Jacob, 2008.

L’écran global. Culture-médias et cinéma à l’âge hypermoderne, avec Jean Serroy, Éditions du Seuil, 2007.

La société de déception, Éditions Textuel, 2006.

Les temps hypermodernes, avec Sébastien Charles, Grasset, 2004.

Le luxe éternel, avec Elyette Roux, Gallimard, 2003.

Métamorphoses de la culture libérale. Éthique, médias, entreprise, Montréal, Éditions Liber, 2002.

La Troisième femme, Gallimard, 1997.

Le Crépuscule du devoir, Gallimard, 1992.

L’Empire de l’éphémère : la mode et son destin dans les sociétés modernes, Gallimard, 1987.

L’ère du vide. Essais sur l’individualisme contemporain, Gallimard, 1983.

Gabriel Colletis (édition 2012)

Economiste et professeur à l’Université de Toulouse 1.

Il a été Conseiller scientifique du Commissariat Général du Plan et a publié plusieurs articles et ouvrages sur l’industrie.

Visitez son blog !

Gabriel Colletis est intervenu lors d’une conférence le mercredi 10 octobre 2012 à la Turbine.

Bibliographie :

L’urgence industrielle ! 200 pages, parution janvier 2012, éditeur Le Bord de l’eau.

Les nouveaux horizons du capitalisme, avec Bernard Paulré, 312 pages, parution mai 2008, éditeur Economica.

La France industrielle en question, avec Yannick Lung, 152 pages, parution 2006, éditeur La Documentation Française.

Quelles politiques pour l’industrie française ? Avec Jean-Louis Levet, parution septembre 1997, éditeur La Documentation Française.

Jacques Testart (édition 2012)

Biologiste ayant permis la naissance du premier bébé éprouvette en France en 1982.

Egalement docteur en sciences, directeur de recherche honoraire à l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), ex président de la CFDD (Commission française du développement durable 1999-2003), Jacques Testart s’est consacré aux problèmes de procréation naturelle et artificielle chez l’animal et l’homme. Il est aujourd’hui administrateur de Inf’OGM et président de l’association Fondation Sciences Citoyennes.

Il a écrit plus de 300 articles dans la presse scientifique internationale, et se définit lui-même comme un « critique de science ».

Visitez son blog !

Jacques Testart est intervenu lors d’une conférence le vendredi 12 octobre 2012 à l’Auditorium de Seynod.

Bibliographie :

Labo-planète. Ou comment 2030 se prépare sans les citoyens, avec Catherine Bourgain et Agnès Sinaï, 176 pages, Editeur Fayard, janvier 2011

OGM : quels risques ? avec Yves Chupeau, Prométhée, 2007

Petit Florilège naturaliste, Éd. Belin, 144 p. 2006.

Le Vélo, le mur et le citoyen, Éd. Belin, 128 p. 2006.

Le Vivant manipulé, Éd. Sand, 189 p. 2003.

Réflexions pour un monde vivable, ouvrage collectif, Éd. Mille et une nuits, 124 p. 2003.

Au bazar du vivant, avec Christian Godin, Éd. du Seuil, 2001.

Procréation et Manipulations du vivant, Éd. France Loisirs, 2000.

Des Hommes probables, Éd. du Seuil, 1999.

Pour une éthique planétaire, avec Jens Geog Reich, Éd. Mille et une nuits, 1997.

Des Grenouilles et des Hommes, Éd. Stock, 1995.

La Procréation médicalisée, Éd. Flammarion, 1993.

Le Désir du gène, Flammarion, 1994

Le Magasin des enfants, ouvrage collectif, Gallimard 1994.

L’Œuf transparent, Éd. Flammarion, 1986.

De l’éprouvette au bébé spectacle, Éd. Complexe, 1984.

Marc Dufumier (édition 2011)

Ingénieur agronome et enseignant chercheur, il dirige la chaire d’agriculture comparée et de développement agricole à AgroParisTech. Il a été nommé en 2008 membre du conseil stratégique de l’agriculture et de l’agro-industrie durables (CSAAD), au sein du ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche. Il a également été impliqué dans de nombreux projets de développement agricole, en France comme à l’étranger, notamment dans des pays du tiers-monde.

Marc Dufumier est intervenu lors de la conférence sur « Les coûts cachés de l’agriculture productiviste et de l’alimentation industrielle » le mardi 11 octobre 2011 à l’Auditorium de Seynod.

Bibliographie :

Famine au sud, malbouffe au nord : Comment le bio peut nous sauver, 193 pages, parution février 2012, éditeur Nil.

Agricultures africaines et marché mondial, 86 pages, parution novembre 2007, Éditeur Fondation Gabriel Péri.

Agricultures et paysanneries des tiers mondes, 600 pages, parution septembre 2004, Éditeur Karthala.

Les projets de développement agricole, manuel d’expertise, 360 pages, parution 1996, Éditeur Karthala.

Les politiques agraires, Collection Que sais-je ?, 126 pages, parution octobre 1986, Éditeur Presses universitaires de France.

Dominique Belpomme (édition 2011)

Médecin et professeur de cancérologie au Centre Hospitalier Universitaire Necker-Enfants malades, il est également président de l’ARTAC, Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse, fondée en 1984, et connu pour ses travaux de recherche sur le cancer. Le professeur Belpomme est à l’affiche de deux films documentaires traitant des problèmes liés aux pesticides : Nos enfants nous accuseront (2008) de Jean-Paul Jaud, et Sous les pavés, la Terre (2009) de Thierry Kruger et Pablo Girault.

Il est intervenu lors de la conférence sur « Les coûts cachés de l’agriculture productiviste et de l’alimentation industrielle » le mardi 11 octobre 2011 à l’Auditorium de Seynod.

Bibliographie :

Avant qu’il ne soit trop tard, 302 pages, parution février 2007, Éditeur Fayard.

Guérir du cancer ou s’en protéger, 444 pages, parution avril 2005, Éditeur Fayard.

Ces maladies créées par l’homme : Comment la dégradation de l’environnement met en péril notre santé, 384 pages, parution février 2004, Éditeur Albin Michel.

Les grands défis de santé publique en France et en Europe, 915 pages, parution avril 2002, Éditeur La Librairie de Médicis.

Cancérologie générale : physiopathologie clinique, Parution août 1992, Éditeur Baillière.

Philippe Tournaud (édition 2011)

Retraité actif, bénévole au CCFD – Terre Solidaire en tant que référent « responsabilité sociale des entreprises », et dirigeant d’un cabinet de conseil en développement d’entreprise. Diplômé de l’école Nationale Supérieure de l’Aéronautique, il a été cofondateur de la SSII SG2, filiale du Groupe Société Générale. Il a ensuite rejoint le groupe Stéria où membre du comité exécutif il a successivement dirigé les activités télécommunications, secteur public, industrie et énergie, puis les activités d’intégration et de conseil.

Philippe Tournaud est intervenu lors de la conférence sur « Les coûts cachés de l’agriculture productiviste et de l’alimentationindustrielle » le mardi 11 octobre 2011 à l’Auditorium de Seynod.

Christian Chavagneux (édition 2011)

Rédacteur en chef adjoint d’Alternatives Economiques et rédacteur en chef de la revue l’Economie Politique. Auparavant, il a travaillé comme chargé de mission à l’ex-commissariat général du Plan, comme économiste à la Société Générale et comme chargé d’étude à l’Agence Française de Développement. Il a enseigné plusieurs années à Sciences Po et à l’université Paris IX Dauphine. Il est docteur en économie, titulaire d’un Master d’économie politique internationale de la London School of Economics, et également chercheur associé au ‘Centre for Global Political Economy’ de l’Université de Sussex.

Visitez son blog !

Christian Chavagneux est intervenu lors de la soirée du mercredi 12 octobre 2011 à la Turbine, sur le thème des « crises financières : histoire et actualités ».

Bibliographie :

Une brève histoire des crises financières, 236 pages, parution octobre 2011, Éditeur La Découverte.

Les paradis fiscaux avec Ronen Palan, 128 pages, parution mars 2007, Éditeur La Découverte.

Les dernières heures du libéralisme, la mort d’une idéologie, 179 pages, parution février 2007, mise à jour en 2009, Éditeur Perrin.

L’économie politique internationale, 128 pages, parution décembre 2001, mise à jour en 2010, Éditeur La Découverte.

Ghana, une révolution du bon sens, 392 pages, parution décembre 1997, Éditeur Khartala.

Laurence Scialom (édition 2011)

Economiste, professeur à l’Université Paris X Nanterre. Actuellement responsable de l’axe de recherche « Monnaie – Macroéconomie – Economie Internationale » (MMEI) au sein du laboratoire de recherche ‘EconomiX’, dépendant de l’université Paris X Nanterre et du CNRS. Elle a été nominée au prix du meilleur jeune économiste de France en 2000.

Laurence Scialom est intervenue lors de la soirée du mercredi 12 octobre 2011 à la Turbine, sur le thème des « crises financières : histoire et actualités ».

Bibliographie :

Économie bancaire, 128 pages, parution septembre 2007, Éditeur La Découverte.

Jean-François Gayraud (édition 2011)

Commissaire divisionnaire de la police nationale, docteur en droit et auteur de plusieurs ouvrages sur la police et les mafias. Diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et de l’Institut de Criminologie de Paris (Université Paris II), il a été en 2007 conseiller auprès du directeur de l’INHES (Institut National des Hautes Etudes de Sécurité), et est aujourd’hui en poste au Conseil Supérieur de la formation et de la recherche stratégique (CSFRS).

Jean-François Gayraud est intervenu lors de la soirée du mercredi 12 octobre 2011 à la Turbine, sur le thème des « crises financières : histoire et actualités ».

Bibliographie :

La Grande Fraude, Crime, Subprimes et Crise Financière, 272 pages, parution avril 2011, Éditeur Odile Jacob.

Showbiz, People et Corruption, 428 pages, parution mars 2009, Éditeur Odile Jacob.

Le Terrorisme, avec David Sénat, 128 pages, parution mars 2002, réédité en 2006. Éditeur PUF.

Le Monde des Mafias, Géopolitique du Crime Organisé, 288 pages, parution septembre 2005, réédité en 2008, Éditeur Odile Jacob.

Le Vol, avec David Sénat, 128 pages, parution février 2001, Éditeur PUF.

Dénonciation, 288 pages, parution mars 1995, Éditeur PUF.

Henri Sterdyniak (édition 2011)

Directeur du département Economie de la mondialisation à l’OFCE (Observatoire Français des Conjonctures Economiques), sa biographie complète est disponible ici : Henri Sterdyniak. Il est également co-président de l’association des Economistes Atterrés, un collectif de chercheurs, universitaires et experts en économie, regroupés, avec d’autres citoyens non économistes, dont l’action consiste à impulser la réflexion collective et l’expression publique des économistes qui ne se résignent pas à la domination de l’orthodoxie néo-libérale.

Henri Sterdyniak est intervenu lors de la conférence du jeudi 13 octobre 2011 à l’Arcadium, sur le thème « les marchés contre la démocratie et l’emploi ? »

Bibliographie :

Le Manifeste d’Economistes Atterrés, avec P. Askénazy, T. Coutrot et A. Orléan, 70 pages, parution novembre 2010, édition Les liens qui libèrent.

20 ans d’aveuglement, collectif (les économistes atterrés), parution mai 2011.

Changer d’économie, collectif (les économistes atterrés), parution janvier 2012.

Anne Salmon (édition 2011)

Professeur de sociologie à l’Université Paul Verlaine de Metz, conduit des recherches sur la sociologie du travail et le lien entre éthique et économie. A travers les différents ouvrages qu’elle a écris, Anne Salmon a acquis un statut d’expert sur les questions d’éthique et de morale dans l’entreprise et plus largement dans le capitalisme. Elle participe également à des travaux de recherches sur le thème « éthique et luttes sociales », menées avec le CCE d’EDF.

Anne Salmon est intervenue lors d’une conférence le jeudi 13 octobre 2011 à l’Arcadium, sur le thème « les marchés contre la démocratie et l’emploi ? »

Bibliographie :

Le travail sous haute tension, éditeur Desclée de Brouwer.

Les nouveaux empires, fin de la démocratie ? 174 pages, parution janvier 2011, éditeur CNRS.

Moraliser le capitalisme ? 262 pages, parution septembre 2009, éditeur CNRS.

La tentation éthique du capitalisme, 190 pages, parution mars 2007, éditeur La Découverte.

Ethique et ordre économique, 203 pages, parution mai 2002, éditeur CNRS.

Mireille Bruyère (édition 2011)

Maître de Conférence en Economie à l’Université de Toulouse 2, fait partie de l’association des économistes atterrés. Mireille Bruyère a fait ses études de sciences économiques à l’Université de Toulouse 1. Après un master en économétrie, elle travaille en Italie puis à l’INRA. Elle prépare ensuite un doctorat en économie publique au sein d’un cabinet de conseil en finances publiques à Toulouse.Après un passage à l’OFCE à Paris (Observatoire Français des Conjonctures Economiques) où elle se spécialise sur les problèmes de l’emploi et du travail, elle devient Maître de Conférence en économie à l’Université de Toulouse 2 en 2006.Elle est membre du Laboratoire CERTOP (Centre d’Etude et de Recherche Travail Organisation Pouvoir UMR CNRS) et du conseil scientifique d’ATTAC France.

Mireille Bruyère est intervenue lors d’une conférence le jeudi 6 octobre 2011 à l’IAE Savoie Mont-Blanc, sur le thème « Marché du travail et politique de l’emploi, protection sociale et stigmatisation des chômeurs ».

Philippe Derudder (édition 2010)

Auteur engagé à chercher des solutions alternatives afin de mettre l’économie au service de l’homme et de la planète. Ancien chef de grande entreprise, Philippe Derudder décide un jour de démissionner de ses fonctions, poussé par le refus de continuer à apporter sa contribution à un système auquel il ne croit plus. Il se consacre depuis à la recherche de solutions économiques et monétaires alternatives, pour lutter contre cette logique de misère dans l’Abondance. Il est consultant, il anime des séminaires et conférences sur l’économie alternative et la conscience d’Abondance.

Philippe Derudder est intervenu le 13 octobre 2010, lors d’une conférence sur le thème « La dette publique, qui va payer, à qui profite le système? ».

Jézabel Couppey-Soubeyran (édition 2010)

Maître de conférences à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne & conseillère scientifique au CAE. Elle est l’auteure de « Monnaie, Banques, Finance », ed PUF et de « L’Economie est un jeu ».

Jézabel Couppey-Soubeyran est intervenue le 13 octobre 2010, lors d’une conférence sur le thème « La dette publique, qui va payer, à qui profite le système? ».

 

Jean-Louis Levet (édition 2010)

 

Economiste, ancien directeur général de l’Institut de recherches économiques et sociales (IRES). Chercheur associé (Centre d’Économie de l’université Paris-Nord) à l’Université Paris XIII, membre du conseil scientifique de l’École doctorale EGEE de l’Université Paris XII, du conseil des experts de la Revue d’économie publique, du comité scientifique des Cahiers de la Sécurité (la revue de l’INHES), du comité éditorial de la Revue Géoéconomie et du programme européen Macrotec.

Il enseigne l’intelligence économique dans le cadre du Master « Intelligence technique, scientifique et économique » de l’ESIEE (Université Marne la vallée). Président-fondateur (1997-2002) de l’Association française pour le développement de l’intelligence économique (AFDIE) et des Rencontres nationales de l’intelligence économique (1998-2001), co-initiateur du premier DESS en France d’intelligence économique à l’Université de Poitiers (1997), il a créé et dirigé la revue L’Intelligence économique de 1997 à 2003.

Jean-Louis Levet est intervenu le 14 octobre 2010, lors d’une conférence sur le thème « Mondialisation et disparition de nos industries, une fatalité ? ».

Gilles Perret (édition 2010 et 2012)

Réalisateur de documentaire pour la télévision et pour le cinéma abordant des questions de politique ou d’économie générale à travers la description de  la Haute-Savoie. Gilles Perret compte une quinzaine de documentaires longs, ancrés pour la plupart dans la réalité de ce pays qui est le sien, les Alpes.

C’est sa manière à lui de se plonger dans le tourbillon du monde actuel. Il s’attarde chez ses voisins de vallée pour mieux aborder la réalité du monde politique et économique mondiale…

Gilles Perret est intervenu le 14 octobre 2010, lors d’une conférence sur le thème « Mondialisation et disparition de nos industries, une fatalité ? » ainsi qu’en 2012, à l’occasion de la projection de son film « De mémoires d’ouvriers » le 10 octobre à la Turbine.

Pierre Bezbakh (édition 2010)

Maître de conférence en Sciences économiques à l’Université Paris Dauphine. Il participe à des enseignements portant sur la Comptabilité nationale et le financement de l’économie, est chroniqueur au journal Le Monde (Rubrique mensuelle « Les acteurs de l’économie », dans « Le monde de l’économie »), et il a exercé les responsabilités de Directeur du Département « 1er cycle Gestion Economie appliquée », à l’Université Paris Dauphine (de 2001 à 2006).

Pierre Bezbakh est intervenu le 15 octobre 2010, lors d’une conférence sur le thème « L’accumulation des richesses, une pulsion destructrice ? »

Gilles Kévorkian (édition 2010)

Professeur en classes préparatoires littéraires au Lycée Berthollet d’Annecy. Il a dirigé la publication de l’ouvrage La pensée libérale, histoire et controverses, chez Ellispes, où vingt philosophes refont l’histoire du libéralisme et en évaluent les principes.

Gilles Kévorkian est intervenu le 15 octobre 2010, lors d’une conférence sur le thème « L’accumulation des richesses, une pulsion destructrice ? »

 

Bernard Maris (édition 2010)

Economiste, écrivain et journaliste. Sous le pseudonyme d’Oncle Bernard, il écrit pour différents journaux : Marianne, Le Nouvel Observateur, Le Figaro Magazine, Le Monde et Charlie Hebdo. À la radio, il donne sur France Inter une chronique quotidienne (du lundi au jeudi, à 6h50), L’autre économie, et tous les vendredis, il participe à un débat sur un thème d’actualité économique avec le journaliste économique des Echos Dominique Seux à partir de 7h15.

Bernard Maris est intervenu le 15 octobre 2010, lors d’une conférence sur le thème « L’accumulation des richesses, une pulsion destructrice ? »

Bibliographie (extraits) :

Marx, ô Marx, pourquoi m’as-tu abandonné ? Éditions Les Échappés (16 septembre 2010)

Capitalisme et pulsion de mort (janvier 2009) co-écrit avec Gilles Dostaler

Petits principes de langue de bois économique (novembre 2008)

Gouverner par la peur (2007), avec Dakhli Leyla, Roger Sue, Georges Vigarello.

Antimanuel d’économie : Tome 2, les cigales (Octobre 2006)

Le Journal (mars 2005)

L’Enfant qui voulait être muet (2003)

Antimanuel d’économie : Tome 1, les fourmis (2003)

Malheur aux vaincus : Ah, si les riches pouvaient rester entre riches (2002) co-écrit avec Philippe Labarde

La Bourse ou la vie – La grande manipulation des petits actionnaires (2000) co-écrit avec Philippe Labarde

 

 

Cafés de l’économie

Virginie Heitz (édition 2012)

Journaliste pour Alpes Contrôles et co-auteur du livre « Vagabondage bio en Haute-Savoie ».

Virginie fut spécialisée en presse musicale les premières années de sa carrière professionnelle. Elle porta ensuite un projet de musique électronique et intégra un groupe de scène. Elle devint alors agent d’artistes et participa à la création d’une nouvelle agence. Quittant Paris pour sa ville natale (Roanne) et la campagne, elle put s’exercer au portrait grâce à ses collaborations avec des magazines locaux. Sa rencontre avec Alpes Contrôles a scellé son intérêt naturel pour la bio et ses enjeux.

L’ouvrage « Vagabondage bio en Haute-Savoie » a été édité par Alpes Contrôles en juin 2012. Virginie Heitz est intervenue lors d’un café de l’économie le samedi 13 octobre 2012.

Pauline Vignoud (édition 2012)

Diplômée de Sciences-Po Lille et co-auteur du livre « Vagabondage bio en Haute-Savoie ».

Dans le cadre de ses études, elle a participé au Chili à un programme visant à favoriser la création de micro-entreprises agricoles. Elle a également réalisé un mémoire sur les politiques de lutte contre l’extrême pauvreté au Chili. Elle étudie actuellement les monnaies fédérales en Argentine dans le cadre d’une thèse de doctorat préparée à l’Université Nationale de San Martin à Buenos-Aires.

Pauline Vignoud est intervenue lors d’un café de l’économie le samedi 13 octobre 2012.

Marie Romanens (édition 2011)

Psychothérapeute et psychanalyste, écrivaine et conférencière. Dans ses écrits et ses conférences, Marie ROMANENS met l’accent sur la nécessité de faire lien entre différents domaines : entre le champ psychologique et le champ social ; entre le psychologique et le spirituel ; entre l’écologie intérieure et l’écologie extérieure ; entre les polarités masculine et féminine.

Elle est membre de l’Institut de psychothérapie et de psychanalyse Charles Baudouin, à Genève. Visitez son blog !

Marie Romanens est intervenue le 7 octobre 2011, lors d’un café de l’économie sur le thème « Pour une émancipation par le travail, perspectives ».

Bibliographie :

Pour une écologie intérieure, avec Patrick GUERIN, 192 pages, parution septembre 2010, Éditeur Payot.

Le divan et le prie-Dieu, 318 pages, parution mars 2008, Éditeur Desclée de Brouwer.

Maltraitance au travail, Les effets pervers du harcèlement, 320 pages, parution mars 2003, Éditeur Desclée de Brouwer.

L’inconscient dans l’actualité, 144 pages, parution mars 2001, Éditeur Desclée de Brouwer.

 

Charles Magnier (édition 2010 et 2011)

Président d’honneur de l’ONG Prioriterre, directeur de Prioriterre de 1995 à 2011, chroniqueur radio et conférencier.

Charles Magnier est intervenu en 2010 et 2011, lors de cafés de l’économie durant lesquels il a présenté les sujets traités dans son ouvrage : Changer ou disparaître, mode d’emploi pour atteindre le 22e siècle (parution octobre 2009).

 

 

Artistes

Dominique Rongvaux (édition 2012)

 

Après des études d’ingénieur commercial et trois ans dans l’audit de management, Dominique Rongvaux change de voie et se consacre au théâtre. Il participe à différents projets, puis après un premier seul en scène sous la houlette d’Alexandre von Sivers, (Récits d’un jeune médecin de Boulgakov), le second, Eloge de l’oisiveté, remporte le Prix de la Critique 2010, catégorie « Meilleur seul en scène ».

Ce spectacle d’après un essai de Bertrand Russel est une réflexion autour de la valeur du travail.

Il a été présenté lors de la 3e édition du Festival de l’Economie, le 13 octobre 2012 à l’Auditorium de Seynod.

Découvrez le site et les actualités de Dominique Rongvaux.

Emma Damecour (édition 2012)

Depuis quelques années cette chanteuse originaire d’Annecy travaille un répertoire de jazz, auquel elle apporte une touche personnelle, nourrie de diverses influences. Simultanément à ce répertoire, elle interprète ses chansons dont elle écrit textes et musiques. Sur scène, Emma rayonne et le diamant de sa voix s’incruste dans l’œil et la mémoire du public, comblé de découvrir cette nouvelle voix.

Visitez son blog !

Emma Damecour a écrit spécialement une chanson pour le Festival, et est venue faire des intermèdes musicaux pendant la conférence du vendredi 12 octobre 2012.

Jean-Michel Mattéi (édition 2011)

Humoriste, imitateur et chanteur. Jean-Michel Mattéi mélange les cultures : celle de la Corse où il passait ses vacances dans la famille de sa mère ; celle de la Haute-Savoie et de Genève où il a grandit et habite aujourd’hui. C’est avec un sens de l’observation aiguë, que l’humoriste y emprunte les traits de caractère pour nourrir ses sketches.

Il exprime ses idées au travers d’un large répertoire de voix, et détourne l’actualité avec finesse. Il fait beaucoup de spectacles en Pays de Savoie et en Suisse, mais passe aussi régulièrement à la télévision, notamment dans l’émission « Les grands du rire » le samedi à 13h30 sur France 3. Visitez son site !

Jean-Michel Mattéi a animé la soirée du 13 octobre 2011 à l’Arcadium, avec ses sketches et imitations qui ont enchantés le public du Festival.

Rosette Gallucci (édition 2011)

Rosette Gallucci, artiste locale, a réalisé son premier album en autoproduction. Elle anime régulièrement des soirées dans des restaurants, en chantant un répertoire jazz latino, ainsi que ses propres compositions.

Elle est intervenue lors de la soirée du 11 octobre 2011 à l’Auditorium de Seynod, pour des intermèdes musicaux qui ont rythmés la conférence sur le thème : « Les coûts cachés de l’agriculture productiviste et de l’alimentation industrielle ».

Visitez son site : www.rosettegallucci.com